Thérapie

Accompagner un individu en psychothérapie, c’est faire un bout de chemin avec lui. C’est être un témoin unique de sa croissance, de sa blessure.

Approche

Sa formation de l’université St-Paul fait d’elle une psychothérapeute que l’on pourrait qualifier de psycho-spirituelle. Les valeurs et croyances des personnes rencontrées en thérapie sont importantes et sont reconnues dans le processus de guérison. Elles sont des outils essentiels à la croissance.

Son approche ce veut intégrative. Selon les besoins et la personnalité du client, elle adapte ses interventions en utilisant des techniques provenant des approches cognitivo-comportemental, de l’art-thérapie, de l’approche interpersonnelle et surtout de l’approche humaniste.

Son cadre de référence pour comprendre l’humain est empreint des théories objectales, notamment la théorie de l’attachement. Grossièrement, cela veut dire que les relations significatives de l’enfance viennent grandement influencer notre façon d’entrer en relation dans le monde, notre perception du monde, notre façon d’interagir et de nous percevoir.

Philosophie

Derrière chaque individu, se trouve des croyances et valeurs venant teinter ses actes. Voici les croyances qui guident Lucie Bourdeau dans ses interventions auprès de ses clients.

Insuffler l’espoir en thérapie est un but poursuivi à tout instant.

L’individu a toutes les réponses en lui. Le thérapeute, grâce à ses outils, l’aide à mieux voir en lui afin qu’il puisse faire un choix éclairé.

Se sentir aimé et accepté, sans jugement sont des clés à l’ouverture.

Se dire pour être entendu est essentiel au processus de guérison car les blessures que nous portons viennent de nos relations. C’est donc par les relations que nous pouvons mieux les guérir.

Reconnaître l’importance des émotions, des besoins et désirs dans le processus de croissance est important.

L’humain est un être complexe et holistique. Nous sommes un tout; corps, esprit, âme, émotions et être de relation.

Nous sommes des êtres de relations. Nous sommes uniques mais nous faisons partis d’un tout supérieur à la totalité des êtres. Nous ne pouvons vivre sans les autres et nous portons en nous l’essence divine du tout autre.